COLLECTION


COLLECTIONNER

GUIDE PRATIQUE DU COLLECTIONNEUR





Que signifie collectionner ?


Collectionner n'est pas forcément acheter en nombre ! La définition la plus concise vient du Petit Larousse de 1930 : "réunion d'objets qui ont un rapport entre eux". L'édition récente précise : "…choisis pour leur beauté, leur rareté, leur caractère curieux ou leur valeur documentaire…" ainsi que : "ensemble présentant une unité".

 

La photographie, vraie tentation de collection

 
Difficile de trouver plus populaire que la photographie ! Tout le monde connaît la photographie pour en avoir une approche personnelle, contrairement à la peinture ou même le dessin où il faut un minimum de don pour pratiquer. Cette popularité rend la photographue intéressante à priori et lui permet d'être immédiatement compréhensible.

C'est pourquoi il est souvent le medium artistique choisi par beaucoup d'amateurs pour leurs premières acquisitions.
 
©Piotr Zbierski courtesy Little Birds Gallery


Quand parle-t-on de collection ?

 
Lorsque vous posez la question à la collectionneuse belge Galila, elle vous répond que la collection commence dès l'acquisition de 2 œuvres, lorsqu'un dialogue s'installe.

En effet, il ne s'agit pas seulement d'accumuler des œuvres mais de donner du sens à l'ensemble. La grande diversité de la photographie s'y prête merveilleusement bien : une collection de photographie peut être centrée autour d'un mouvement artistique, d'une époque, d'une technique (le polaroïd), d'un métier (le photo-reportage, photo de mode), un genre (le nu, le paysage) ou un thème (l'humanisme).

Cela dit, le liant se révèle souvent après l'acquisition de quelques œuvres. Il suffit de se laisser porté par ses coups de cœur !
 
 


Qui sont les collectionneurs ?


Le dernier rapport du Ministère de la Culture sur les collectionneurs d'art contemporain en France (2015) met en lumière 4 profils de collectionneurs :

Les collectionneurs quasi professionnels
Ils consacrent tout leur temps libre à leur collection, sont impliqués dans des projets avec des institutions, prêtent leurs œuvres en France et à l'étranger, financent des catalogues et la production de certaines œuvres.
Ils ont généralement débuté leur collection avant l'âge de 20 ans et se fient à leur propre connaissance et expérience dans le choix des œuvres.
Ils peuvent acquérir des œuvres juqu'à 100 000 euros et leur collection comporte parfois plus de 200 pièces.

Les collectionneurs investis
Ils ont fait leurs premières acquisitions au début de leur vie d'adulte, entre 20 et 30 ans, et consacrent la majeure partie de leur temps libre à la recherche d'informations : ils lisent la presse spécialisée, fréquentent les foires, suivent régulièrement l'activité de certaines. Ils valorisent la démarche de l'artiste et sont attentifs aux critiques et où l'œuvre a été exposée.
Leurs collections comptent entre 100 et 200 œuvres et le prix d'acquisition le plus élevé qu'ils ont déboursé varie de 10 000 à 50 000 euros.

Les collectionneurs pondérés
Consacrent une partie de leur temps à l'art et la collection, la décoration est souvent le motif d'achat, ils sont sensibles aux avis de galeristes et experts pour conforter leur jugement sur l'œuvre.
Leurs collections comptent en général moins de 50 œuvres qu'ils ont acquises pour un montant maximal compris entre 10 000 et 50 000 euros.

Les collectionneurs indépendants
Ces collectionneurs, qui ont commencé leur collection en majorité après la tren-taine, sont assez autonomes dans leur jugement, leurs acquisitions sont motivées par le choix d'une œuvre plutôt que par une démarche d'artiste.
Les réseaux mobilisés pour l'achat d'œuvres sont innovants : si les galeries ne sont pas forcément dédaignées, le web constitue un lieu d'achat assez prisé
Les collections constituées comptent en général moins de 50 œuvres et le prix d'acquisition d'une œuvre le plus élevé reste inférieur à 5 000 euros.
 
 

Comment donner de la valeur à sa collection de photographie ?

 
Distinguons valeur artistique et financière :

la valeur artistique est liée au sens de la collection, éventuellement à la documentation qui l'accompagne, à la rareté de ses composants, à la qualité et la notoriété de ses auteurs. Les collectionneurs avertis recherchent des exemplaires rares, de provenance sûre.

la valeur financière : aujourd'hui la photographie comme toutes les créations plastiques est devenue un investissement voire un refuge en cas de crise, le collectionneur le moins motivé sur cet aspect ne peut l'ignorer, ni en écarter l'idée : la dimension financière est un critère d'une collection, même si ce n'est pas son but. En photographie, multiple par excellence et reproductible à l'envi, la valeur financière reste particulièrement liée à la rareté d'une oeuvre et un collectionneur devra rester attentif au nombre de tirages effectués.
 

©César Ordóñez courtesy Fifty Dots Gallery